PREVENTION: Fractures, hernies, accidents vasculaires… Vouloir entretenir son corps n’est pas sans risque.

>

Les pathologies du sportif regroupé par thèmes :

  • Attention à votre équilibre cardio-vasculaire: chaque année, en France, l’effort physique provoque le décès brutal — la « mort subite » — de 1 500 sportifs en pleine forme.
  • Vous êtes physiquement malmené : fractures de fatigue, écrasement des cartilages, usure des articulations, hernies discales, lombalgies, entorses, etc.
  • Attention de ne pas tomber dans les excès alimentaires : boulimie, anorexie, malnutrition,… Informez-vous pour manger équilibré et quantité proportionné et suffisante
  • Chez les femmes, l’excès de sport peut provoquer des aménorrhées, des décalcifications précoces et perturber la fertilité.
  • Le sport peut être vécu comme un stress psychologique. les symptômes du surentraînementressemblant à s’y méprendre à ceux de la dépression nerveuse.

Le sport est-il vraiment bon pour la santé ?

Pour répondre à cette question, nous devons distinguer les dangers d’une pratique intensive en vue de la compétition et les bienfaits du sport santé.

Le sport à consommer avec modération

Effectivement pour le sport soit bon pour la santé, celui-ci doit être consommé avec modération, car si le champion est prêt à « se faire mal » pour une médaille, le sportif lambda recherche davantage le bien-être .

Les principales pathologies du sportif sont majoritairement recensés chez les athlètes. Leur corps est mis à rude épreuve en permanence afin de repousser leurs limites de souplesse, de puissances, d’endurance, …

  • 3% des sportifs de tous les jours souffrent d’une pondylolyse — fracture de fatigue de l’arc osseux à l’arrière des vertèbres, contre 9% pour les tennismen et 30% pour les gymnastes
  • 68% des judokas souffrent d’ostéochondrose vertébrale, une douleur aiguë des os situés à l’avant des vertèbres.
  • 66% des cavaliers professionnels, qui ont commencé à monter à cheval avant 8 ans, présentent desfissures vertébrales. Alors que les cavaliers amateurs en sont porteurs dans 34% des cas
  • 1 volleyeur sur 2 souffre d’une hernie ou d’un écrasement discal.

Les bienfaits du sport

Le plaisir: l’exercice physique génère jusqu’à cinq fois plus d’endorphines.

Lorsqu’on pratique une activité physique, on peut y éprouver du plaisir. Au bout de 15 à 30 minutes d’effort soutenu, l’organisme libère des hormones, comme les endorphines et la dopamine. Grace à elle, le corps s’abandonne, les muscles se relâchent et une sensation de plénitude nous envahit.

…le bien-être : les hormones libérées comme la sérotonine agissent directement sur l’anxiété, le stress et l’humeur.

Des études ont montré que l’exercice physique pouvait être plus efficace que les médicaments pour soigner ladépression. Le dosage a son importance : 20 minutes à intensité moyenne, trois fois par semaine, suffisent pour induire un effet sur la partie du cerveau qui contrôle l’humeur.

…la longévité : D’après Anne Fabiny (gérontologue de l’université d’Harvard) : « l’activité physique est ce qui se rapproche le plus de la fontaine de Jouvence ».

Des recherches démontrent que la perte d’autonomie est souvent liée à un mode de vie sédentaire, et non au vieillissement en soi. Mieux, elles concluent que l’activité physique est efficace pour augmenter la longévité et qu’elle aide à prévenir le déclin desfonctions immunitaires.

… la ligne : Les activités de type aérobique (avec élévation du rythme cardiaque) sont les plus efficaces pour la ligne : course à pied, vélo, natation, …

Elles permettent de perdre du poids sans réduire drastiquement l’apport de calories, pour peu qu’on les pratique de façon assidue (environ trois fois par semaine). L’organisme s’habitue au nouveau train de vie et brule davantage de calories.

…la condition physique: L’activité physique permet d’avoir une bonne condition physique.

Elle améliore donc l’endurance (capacité à résister à la fatigue), la force, la coordination (l’adresse, la précision), la souplesse et la forme. Et quand on est en forme, les activités courantes — comme sortir les poubelles, pousser la voiture ou laver les vitres — sont nettement plus faciles!

…moins de maladies graves : Une activité physique régulière réduit les risques detroubles cardiovasculaires et cérébro-vasculaires, d’hypertension, de diabète de type 2, d’ostéoporose, de cancer du côlon, etc…

Contrairement aux idées reçues, il n’est pas nécessaire d’avoir une activité ininterrompue pendant 40 minutes : 3 périodes de 10 minutes (minimum) dans la journée suffisent.

…une vie plus facile: Une activité physique régulière, permet de réduire des problèmes comme: tendinite, ankylose, perte d’amplitude articulaire, douleurs, manque de souffle ou de force,…

Pour les allergiques au sport, rappelez-vous que toutes sortes d’activités font partie de ce qu’on appelle « l’activité physique » : la marche quotidienne, le jardinage, les activités reliées au travail, les jeux avec les enfants, le ménage…

CONCLUSION: Le sport procure des bienfaits reconnus pour la santé

Après ces quelques chiffres déprimants, on voit bien que le sport est pourtant, réellement, bon pour la santé. Pour cela, il doit être pratiqué de façon adaptée, selon les possibilités physiologiques de chacun, avec modération.

Pour limiter les risques liés à la pratique sportive, les médecins recommandent de pratiquer une activité d’endurance (jogging, vélo ou natation) de trente minutes à une heure, trois fois par semaine, à environ 75% de ses capacités cardio-vasculaires.

source: http://www.passeportsante.net/ — http://www.doctissimo.fr/

Nicolas Jouanno
Nicolas Jouanno Ancien cycliste professionnel, je suis maintenant un vrai touche à tout: cyclisme bien sûr, mais aussi running, natation, surf, fitness, randonnée, triathlon et bien d'autres. Chaque sport m'apporte énormément sur les plans: physique, mental et humain. Abonne toi à ma newsletter pour en savoir plus.
comments powered by Disqus
Feezify.me Ne ratez aucun de mes conseils, abonnez-vous à la newsletter
    Explore →