MATOS: La configuration du Yeti SB66C de Jared Graves sur le championnat du monde de descente à Pietermaritsburg

>

[caption id=”attachment_56910" align=”alignleft” width=”300"]

Yeti SB66C de Jared Graves sur le championnat du monde de descente à  Pietermaritsburg

Yeti SB66C de Jared Graves sur le championnat du monde de descente à Pietermaritsburg — Credit photo @Facebook Page Yeti Cycle[/caption]

Jared Graves sur le championnat du monde de descente 2013 à Pietermaritsburg avec son Yeti SB66C enduro!

Voilà une annonce qui avait déjà fait parler d’elle, avant le championnat du monde de DH 2013 de Pietermaritsburg, mais il se trouve que ce sera à l’arrivée la 3ème place et la médaille de bronze pour Jared Graves et son Yeti SB66C.

Nous étions déjà heureux de voir Jared Graves au championnat du monde de DH 2013, alors même qu’il est l’actuel 2ème de la coupe du monde Enduro sur les Enduro World Series 2013, juste derrière l’indétronable cette année: Jerome Clementz. Mais lors qu’il nous annonce avant même les premiers essaies, il y a quelques semaines déjà, qu’il roulera, cerise sur le gâteau, avec son VTT d’enduro: son Yeti SB66C avec une configuration spécifique pour cet évènement mondial!

Pourquoi Jared Graves a-t-il choisis de rouler sur son Yeti SB66C d’enduro?

Alors même que le Yeti 303WC était titré sur ces championnats du monde de DH avec le jeune et prometteur junior: Richie Rude, pilote yeti, Jared Graves, l’expérimenté pilote Yeti préferait lui son Yeti SB66C, dans l’article qu’il dédie sur ses championnats du monde sur le site Yeti il explique simplement en quelques mots son choix.

Pour faire simple et en français (!), son choix s’est orienté sur son Yeti SB66C en lieu et place du 303WC, pour deux raisons:

[gallery columns=”2" link=”file” ids=”56912,56911"]

1- la connaissance du Yeti SB66C et son adaptabilité

Comme vous le savez tous déjà, très probablement, cette année 2013, Jared Graves l’a dédiée à l’enduro et parcouru l’ensemble des chemins des Enduro World Series sur son Yeti SB66C, avec une configuration enduro bien évidemment. Un duo qui a connu du succès puisqu’il remporte une manche des Enduro World Series, est l’actuel et définitif 2ème du classement général des Enduro World Series 2013.

Le Yeti SB66C est par conséquent un vélo qu’il connait par coeur. Un VTT avec lequel il a déjà pu évaluer de nombreuses configurations et surtout pour lequel il n’a pas encore trouvé de limite.

La réussite de ce binome: Graves-SB66C, sur les championnats du monde de Pietermaritsburg, reposera sur les épaules des préparateurs de chez Fox Racing, en charge de la préparation de la fourche Fox Float 36 et de l’amortisseur Fox Float X. Jared Graves leur a demandé beaucoup plus de sensibilité sur les petits chocs et plus de retour sur les gros chocs.

Il changera également son groupe shimano XTR trop light et fragil pour un groupe Shimano Saint, plus costaud et avec un freinage plus puissant. Une cassette de route Ultégra en 11–23 également remplacera sa cassette XTR 11–32.

L’autre changement majeur sur son vtt sera le choix des pneumatiques, tubeless bien sûr, toujours en Maxxis bien évidemment, mais plus accés DH avec un minion 2.5, 3C Maxx Grip @27psi à l’avant et un High Roller 2, en 2.4 Maxx Grip @31psi à l’arrière.

Il gardera son montage light pour les roues avec ses roues DT Swiss montées avec des jantes EX500, moyeux 240S et rayons aerolight, selon lui un montage plus nerveux sur les nombreuses relances et plus dynamique sur les parties de pédalage entre chaque sauts, en résumé moins d’inertie mais plus d’énergie.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=_tlaKMmSV-c[/youtube]

2- Un parcours long, physique et avec de longues portions de pédalage, idéales pour son Yeti SB66C

La deuxième et dernière raison de ce choix, pour Jared Graves, repose sur sa connaissance de cette piste.

Effectivement, il avait déjà eu l’occasion de s’y montrer l’an dernier sur la coupe du monde de DH et en ai sortie avec la sensation que les portions de pédalage avaient un impact plus important sur le chrono que les portions ditent techniques.

Le peu de changements sur la piste qui ont été annoncés, lui ont alors mis la puce à l’oreille. Du fait de son expérience sur son Yeti SB66C en Enduro World Series, il semblait évident à Jared Graves qu’il serait plus rapide sur ce parcours en général avec ce VTT.

Ainsi dans la logique de Jared Graves, il prendrait d’avantage du temps sur les parties de pédalage nombreuses avec le Yeti SB66C que sur son Yeti 303WC. Il estime d’ailleurs que le gain du Yeti 303WC sur les parties techniques est minime à cause de son poids, de son inertie et de son manque de dynamisme en comparaison au SB66C, cela n’enlève en rien les qualités de descendeur de ce VTT entendons-nous bien!

[gallery link=”file” ids=”56917,56920,56918,56919,56921,56922"]

Une médaille de Bronze à l’arrivée pour Jared Graves et son Yeti SB66C

[caption id=”attachment_56915" align=”alignleft” width=”300"]

Une médaille de Bronze à l’arrivée pour Jared Graves et son Yeti SB66C

Une médaille de Bronze à l’arrivée pour Jared Graves et son Yeti SB66C[/caption]

Il faut croire que sa réflexion était des plus aboutie techniquement, que la préparation du vélo a porté ses fruits et que la forme de Jared Graves sur les Enduro World Series était encore bien présente sur ce WE de championnat du monde pour prendre le départ de l’épreuve de DH.

Partie en milieu de tableau dans l’après-midi, Jared Graves prendra le Hot-seat de leader avec plus de 10s d’avance sur son second, il faudra attendre le passage de Mick Hannah dans les dernières minutes pour battre son chrono, bien qu’un grand nombre de pilotes s’en soit approché. Et bien évidemment le grand favoris du jour, sur son Santa Cruz V10: Greg Minnaar, l’enfant du pays, heureux de se retrouver victorieux sur ses terres et de porter une année de plus le joli maillot arc-en-ciel.

Jared Graves obtiendra à l’issue de ce championnat du monde de DH à Pietermaritsburg une très belle 3ème place au guidon de son Yeti SB66C.

Configuration Yeti SB66C de Jared Graves

[caption id=”attachment_56914" align=”aligncenter” width=”300"]

La configuration du Yeti SB66C de Jared Graves sur le championnat du monde de descente à Pietermaritsburg

La configuration du Yeti SB66C de Jared Graves sur le championnat du monde de descente à Pietermaritsburg[/caption]

Cadre — Yeti SB66c — medium
Fourche — Fox Float 36, 180mm @90psi
Amortisseur — Fox Float X @ 180psi
Roues — DT Swiss 240 hubs, Aerolite spokes, 500rims
Pneux — Maxxis minion 2.5 Front, 3C Maxx Grip @27psi — Rear Maxxis High Roller 2, 2.4 Maxx Grip @31psi, Both Ghetto/split tube tubeless
Pédalier — Saint 170mm
Freins — Saint, 200mm rotor front, 160mm rotor rear
Cassette — Ultegra 11–23
Derailleur — Saint
Shifter — Saint
Plateau — Saint 40t
Pedales — Shimano prototype (stiffer engagement)
Chainguide — E-13 Lg1
Selle — WTB Devo Yeti Team Edition
Tige de selle — Thomson Masterpiece
Guidon et potence — Renthal 740mm Fat Bar Lite, 50mm Duo stem
Grips — ODI Ruffian MX
Jeu de direction — Chris King

Tous ces équipements sont disponibles chez notre partenaire PROBIKESHOP, soyez curieux comparez les prix!

Nicolas Jouanno
Nicolas Jouanno Ancien cycliste professionnel, je suis maintenant un vrai touche à tout: cyclisme bien sûr, mais aussi running, natation, surf, fitness, randonnée, triathlon et bien d'autres. Chaque sport m'apporte énormément sur les plans: physique, mental et humain. Abonne toi à ma newsletter pour en savoir plus.
comments powered by Disqus
Feezify.me Ne ratez aucun de mes conseils, abonnez-vous à la newsletter
    Explore →